Tout ce qui concerne Uriah Heep de prêt ou de loin est le bienvenu sur ce forum. Albums, concerts, critiques, membres ou anciens musiciens...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  
Derniers sujets
» heep en dédicace à paris
Aujourd'hui à 9:06 par Firefly

» Living The Dream
Aujourd'hui à 9:05 par Firefly

» Des nouvelles de Lee
Jeu 15 Nov - 17:50 par Firefly

» 3 dates en France pour 2019
Jeu 15 Nov - 11:09 par Frédéric André Lenel

» Concert annulé en Belgique!!!
Sam 15 Sep - 14:39 par Firefly

» Nouveau clip " take away my soul"
Lun 10 Sep - 16:22 par Firefly

» Electrically Driven
Sam 8 Sep - 14:28 par Firefly

» UH EN FRANCE !!!
Mar 28 Aoû - 20:52 par Frédéric André Lenel

» festival retro c trop
Mar 10 Juil - 20:04 par Frédéric André Lenel

» Lady in Black, enfin, il me semble !!!
Jeu 31 Mai - 20:48 par Frédéric André Lenel

Nous sommes aussi sur facebook
Partenaires
Sondage
votre titre préféré de Trévor
ROLLER (Bolder/McDonald) Innocent Victim
9%
 9% [ 5 ]
SAVE IT (Bolder/McDonald) Fallen Angel
0%
 0% [ 0 ]
FOOLS (Bolder) Conquest
12%
 12% [ 7 ]
IT AIN’T EASY (Bolder) Conquest
14%
 14% [ 8 ]
RICH KID (Bolder) Raging Silence
5%
 5% [ 3 ]
BLOOD ON STONE (Bolder) Different world
0%
 0% [ 0 ]
SWEET SUGAR (Bolder) Sea of light
3%
 3% [ 2 ]
DREAM ON (Bolder) Sea of light
9%
 9% [ 5 ]
ONLY THE YOUNG (Bolder) Sonic Origami
3%
 3% [ 2 ]
SHELTER FROM THE RAIN (Bolder) Sonic Origami
5%
 5% [ 3 ]
ANGELS WALK WITH YOU (Bolder) Wake the Sleeper
3%
 3% [ 2 ]
YOU ARE THE ONLY ONE (Bolder) On the Rebound
0%
 0% [ 0 ]
LOST (Bolder) Into the Wild
10%
 10% [ 6 ]
SAIL THE RIVERS (Bolder) Spellbinder
7%
 7% [ 4 ]
WICH WAY WILL THE WIND BLOW (Bolder) Différent World
0%
 0% [ 0 ]
ALL FOR ONE (Bolder) Différent World
0%
 0% [ 0 ]
STEP BY STEP (Bolder) Différent World
0%
 0% [ 0 ]
ONE ON ONE (Bolder/Lanzon) Différent World
0%
 0% [ 0 ]
THINK IT OVER (Bolder) Abominog
9%
 9% [ 5 ]
POWER OF ADDICTION (Bolder) bonus sur Différent World
0%
 0% [ 0 ]
I HEAR THE VOICES (Bolder) Sonic Origami
3%
 3% [ 2 ]
FEAR OF FALLING (Bolder) Sea of Light
2%
 2% [ 1 ]
WAR CHILD (Bolder/ Gallager) Wake the Sleeper
2%
 2% [ 1 ]
SWEET PRETENDER (Bolder) Sonic Origami
3%
 3% [ 2 ]
Total des votes : 58
Vous avez une idée pour améliorer ce site?


   "BOX" à idées
   Cliquez sur la photo pour  
   envoyer votre suggestion.

Partagez | 
 

 Electrically Driven

Aller en bas 

Note
1/5
0%
 0% [ 0 ]
2/5
0%
 0% [ 0 ]
3/5
0%
 0% [ 0 ]
4/5
33%
 33% [ 1 ]
5/5
67%
 67% [ 2 ]
Total des votes : 3
 

AuteurMessage
Fishbowlman

avatar

Nombre de messages : 304
Age : 36
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Electrically Driven   Jeu 26 Fév - 22:40

Enregistré à Londres le 21 mars 2001, Electrically Driven est un album live qui a la particularité d'être conçu comme un bootleg, un peu à la façon du Live Bootleg d'Aerosmith. Le livret le précise, aucun overdub n'a été ajouté et ça s'entend. Electrically Driven sonne très brut et les imperfections sont évidentes, surtout au niveau des guitares avec quelques pains à signaler, et aussi le chant avec quelques fausses notes par moments. Les choeurs également ne sont pas toujours parfaits. Mais c'est du live et forcément, les musiciens ne peuvent pas se démener sur scène comme des fous tout en ayant un jeu aussi propre qu'en studio.

Electrically Driven fait office de bootleg officiel, et donc heureusement, le son n'est pas merdique comme si ça avait été enregistré dans le public. Le son est même excellent, meilleur que sur Spellbinder et live à Moscou. La set list tourne plutôt à l'avantage des vieux classiques. Vu qu'il n'y avait de la place que pour un seul CD, alors il a fallu zapper certains titres du live. Pour avoir une set list complète d'un autre concert de cette tournée, contenant autant d'anciens que de nouveaux titres, c'est le double live Future Echoes Of The Past qui est indispensable (qui lui a un son bien plus propre et travaillé, à l'inverse de celui-ci). Mais il y a quand même quelques titres récents ici, contrairement à Spellbinder qui contenait surtout des vieux titres. Un titre seulement de Sea Of Light (Universal Wheels) et deux de Sonic Origami (l'excellent Between Two Worlds et le plus dispensable I Hear Voices).

Et toutes les facettes du répertoire d'Uriah Heep sont représentées : heavy metal avec des versions ultra puissantes de Bird Of Prey, Gypsy et Easy Livin', sans oublier le plus récent Universal Wheels, digne de figurer parmi les classiques tellement il a fait ses preuves en live. Avec Return to fantasy et Sunrise, un choix plutôt risqué, de même que July Morning, très axé chant, tout ça aurait pu être casse-gueule et pathétique, mais c'était sans compter sur Bernie Shaw, le seul chanteur capable de faire honneur à la légende David Byron (même John Lawton dans les années 70 avait du mal avec les titres de la période Byron). Les progrès accomplis par Bernie Shaw sont vraiment bluffants. Lorsqu'il avait intégré Uriah Heep en 1987, sa voix était très éraillée, limite nasillarde, et elle sonnait comme celle d'un chanteur banal de hard FM. Mais depuis, il a appris à moins forcer avec sa voix et à la moduler davantage, le résultat est tout autre.

A l'écoute de July Morning, on se dit quand même qu'il manque quelque chose ou plutôt quelqu'un. La touche Ken Hensley est inimitable et Phil Lanzon aux claviers fait ce qu'il peut à son niveau pour le faire oublier avec quelques solos bien sentis, dans l'esprit Hammond. David Byron est quasiment impossible à remplacer sur un titre pareil, il y a des chansons intouchables comme ça. Alors Bernie Shaw a beau faire de son mieux, ça n'aura jamais la même saveur d'antan, surtout au niveau des choeurs. Ça sonne quand même bien mieux que les dernières versions live de Child In Time par Deep Purple. Par contre, Sunrise, pourtant ardu à reprendre aussi, passe admirablement bien et y gagne même en puissance. Quant à Return To Fantasy, les sons vieillots des claviers manquent, Phil Lanzon n'a pas essayé d'imiter Ken Hensley sur ce coup-ci. Les titres épiques sont bien les plus durs à reprendre, les moins évidents à faire sonner en live, d'autant que le groupe ne triche pas. Ils pourraient recourir à l'utilisation de samples par exemple, comme le font tant d'autres.

Uriah Heep est par contre complètement à son aise sur les vieux classiques rock qui se transforment en véritables boulets de canon. Ceux qui croyaient qu'Uriah Heep est trop mou n'ont qu'à se manger les versions intenses d'Easy Livin' et Universal Wheels et on en reparle après. Ian Anderson de Jethro Tull apparaît en tant qu'invité avec sa flûte enchantée sur trois titres, pour la partie acoustique du show : sur les ballades Come Away Melinda, Circus et sur l'enjoué Blind Eye. Inutile de dire que ces versions sont sublimes, et la flûte leur donne même une nouvelle vie. On pourrait presque croire qu'il s'agit de reprises de Jethro Tull. Electrically Driven est le meilleur live pour présenter ce que le line-up actuel d'Uriah Heep a de meilleur, et de plus sincère aussi (puriste du son et de l'interprétation sans défaut, s'abstenir). Le parfait complément du Live 73 en quelque sorte.

Note : 5/5
Revenir en haut Aller en bas
Phil

avatar

Nombre de messages : 138
Age : 56
Date d'inscription : 05/01/2007

MessageSujet: Re: Electrically Driven   Mar 28 Aoû - 13:20

Electrically Driven, publié en 2001, est un live méconnu du Heep qui, cependant, présente des versions survitaminées de ses classiques notamment ce Sunrise, dont on n'espérait plus la présence dans les setlists heepiennes, classiques qui côtoient des titres provenant d'albums comme Sea Of Light (Universal Wheels) ou Sonic Origami (I Hear Voices). Non seulement ça, mais sur deux titres, le groupe accueille sur Circus et Blind Eye l'emblématique Ian Anderson de Jethro Tull (que l'on retrouvera également sur ces deux mêmes titres sur le live acoustique Acoustically Driven publié juste avant) qui nous gratifie d'interventions toujours aussi brillantes. "Flute !!!!!" diront certains mais le constat est là : c'est réussi à tous les niveaux. En effet, le groupe nous propose un show (certes incomplet sur ce simple CD) sans failles et ce, grâce à un Bernie Shaw (même si j'ai toujours préféré le remarquable John Lawton en particulier sur le Live In Europe 1979) très en voix (moins chevrotante que lorsqu'il a intégré le groupe en 89 sur le Live In Moscow), un Mick Box étincelant , j'oserais dire "comme d'habitude", un Lee Kerslake massivement investi derrière ses fûts, le regretté Trevor Bolder à la basse toujours aussi précis et puissant dans son jeu ainsi que l'efficace Phil Lanzon aux claviers. Devant l'enthousiaste public londonien (rappelons qu'ils sont 'at home) de l'Astoria (aujourd'hui disparu), le show s'achève sur un épique July Morning et un incendiaire Easy Livin'. Alors oui, tout le monde citera le fameux Live de 73 avec les regrettés David Byron au chant et Gary Thain à la basse mais en ce qui me concerne, je trouve que cet Electrically Driven peut prétendre à une place de choix dans la discographie heepienne.

Revenir en haut Aller en bas
BDC Iron

avatar

Nombre de messages : 33
Age : 38
Date d'inscription : 12/03/2017

MessageSujet: Re: Electrically Driven   Sam 8 Sep - 11:14

Connais pas ce live...
Revenir en haut Aller en bas
Firefly
Admin
avatar

Nombre de messages : 1750
Age : 57
Date d'inscription : 29/08/2006

MessageSujet: Re: Electrically Driven   Sam 8 Sep - 14:28

Avec le temps il a pris de la valeur ce live amazon Wink

_________________
Je te souhaite la bienvenue Invité et n'hésites pas à visiter
URIAH HEEP.FR
Revenir en haut Aller en bas
http://www.myspace.com/fireflychris
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Electrically Driven   

Revenir en haut Aller en bas
 
Electrically Driven
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heep made in France :: Albums :: ALBUMS OFFICIELS-
Sauter vers: